13 décembre 2007

Outils linguistiques : La ponctuation

Vous trouverez peut-être ça étrange, mais je vais aujourd'hui vous donner une "leçon de français". Vous croyez tout connaître de votre langue natale ? Eh bien, je vais vous démontrer le contraire en quelques lignes... Cette leçon est consacrée à la ponction. Bien sûr, je ne vais pas m'attarder sur les bêtes points de suspension, point-virgule et autres futilités du même genre : je vais vous enseigner quelques symboles très particuliers, et presque inusités. Peut-être ne sont-ils pas utiles dans la vie de tous les jours, mais ils pourront toujours enrichir quelque peu vos écrits...

- Le point d'ironie (Image:11px-Pointdironie-.jpg) fera donc l'objet de cette étude. De toutes ces marques inusités de ponctuation, il est le plus utile. Il est utilisé afin de souligner le second degré d'une phrase. Il est en quelques sortes un marqueur d'antiphrases puisque, généralement, lorsqu'on le place à la fin de la phrase, il en inverse le sens pour la tourner d'une manière ironique, d'où son nom... Dans la langue courante, il est très peu utilisé car l'ironie se voit généralement d'après le contexte de la phrase. Seul Le Canard Enchainé l'a utilisé à quelques reprises, probablement plus pour sa forme de point d'interrogation inversé et son originalité que par pure nécessité...

Le point d'ironie (Image:11px-Pointdironie-.jpg) a été créé par le poète français Alcanter de Brahm (alias Marcel Bernhardt) à la fin du XIXème siècle. L'auteur Hervé Bazin a utilisé cette idée de nouvelle ponctuation. On trouve donc dans son livre Plumons l'Oiseau (1966) des propositions concernant six nouveaux points : le point de doute (Pointdedoute.jpg), le point de certitude (Pointdecertitude.jpg), le point d'acclamation (Pointdacclamation.png), le point d'autorité (Pointdautorite.jpg), le point d'indignation (Pointdindignation.jpg), et le point d'amour (Pointdamour.jpg).

Comme vous devez sûrement le penser, une telle quantité de nouvelle ponctuation est, la plupart du temps, inutile... C'est pourquoi, il faut savoir les utiliser de temps en temps, lorsque l'on veut faire passer discrètement un message, ou tout simplement renforcer un texte. Mais un excès rendrait incompréhensible la lecture, n'en abusez donc pas.

Posté par Assispattle à 23:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Outils linguistiques : La ponctuation

    C'est génial et super mignon en plus tous ces petits points ! ^^

    J'aime bien le point d'amour en tout cas ! ^^ Je crois que c'est le seul dont je trouverai l'occasion d'utiliser.
    Parce que les autres (à part peut-être le point d'ironie, et encore l'ironie aujourd'hui se remarque assez facilement), je ne les trouve pas vraiment utiles... c'est aussi parce qu'on ne les a jamais appris ni vus dans un texte. ^^

    Mais quoiqu'il en soit, j'adore ce cours (ce ne serait pas Morwenn qui t'aurait dit tout ça aussi ? ) et j'espère qu'il y en aura d'autes dans le même genre ! ^^

    Posté par Medulla, 15 décembre 2007 à 14:52 | | Répondre
  • En fait, c'est moi qui ai écrit et posté l'article, c'est juste que le pseudo d'Assispattle représente le "directeur" du site et est gouverné par qui a le mot de passe. La couleur est noire pour montrer que ce n'est pas un poème. En fait, Gégé798 et moi, on sétait dit que des petites leçons linguistiques sur des choses pas forcément connues de tous pouvaient être sympas^^!

    Posté par Morwenn, 15 décembre 2007 à 14:56 | | Répondre
  • En gros, c'est les prédécesseurs du smiley...

    Posté par Nox, 15 décembre 2007 à 21:58 | | Répondre
Nouveau commentaire